acheter mini videoprojecteur pour diffuser film et série avec des dragons

Les erreurs à éviter avant d’acheter un vidéoprojecteur

Ces dernières années l’achat d’un vidéoprojecteur est devenu très accessible. Ils se démocratisent et le grand public s’intéresse de plus en plus à ces appareils. Ils permettent en effet de se créer une véritable salle de cinéma à la maison, de profiter de films ou dessins animés à la maison ou en voyage et même de projeter des documents professionnels.

Comme pour tous les appareils high tech, il est essentiel de se renseigner un minimum afin d’éviter les pièges les plus communs que nous avons listé pour vous ci-dessous.

Confondre résolution compatible et résolution native

En effet, il y a une différence entre ce que le vidéoprojecteur peut accepter comme source en entrée et ce qu’il peut restituer en sortie. Par exemple, si votre projecteur dispose d’une résolution native de 800 * 480, soit 384 000 pixels, vous ne verrez jamais plus de pixels à l’écran. Cela n’empêchera pas le vidéoprojecteur d’accepter des sources en HD, Full HD voir 4K mais attention le rendu ne sera pas fidèle à la source.

Certains constructeurs n’hésitent pas à ajouter dans le titre de leur produit “FULL HD” ou “1080p” alors que leurs appareils sont uniquement compatibles avec ces formats mais ne projettent pas à ce niveau de détail. Bien évidemment pour obtenir la meilleure qualité d’image il faut opter pour des modèles full HD, voir des modèles 4K.

Négliger de prendre en compte la taille de la pièce

En effet, tous les projecteurs ne projettent pas la même taille d’image et ne permettent pas le même éloignement entre l’appareil et la surface de projection. Vous trouverez ainsi des appareils à courte focale ou focale classique. Certains permettront de zoomer via la télécommande ou directement grâce à une molette sur le vidéoprojecteur.

Les minis vidéoprojecteur projettent la plupart du temps des images plus petites que les vidéoprojecteurs classiques. Attention donc à ce point, les constructeur les plus connus tels que Epson, BenQ, Optoma proposent des outils pour calculer les configuration idéales.

Négliger le choix de l’écran de projection

On se focalise souvent sur le choix de la source de l’image mais beaucoup moins sur la surface de projection. C’est une erreur ! En effet, l’écran de projection est tout aussi important que le vidéoprojecteur. Il permettra d’obtenir de meilleurs contrastes et aussi de s’adapter à la luminosité de votre vidéoprojecteur. N’espérez pas exploiter tout le potentiel de votre appareil en projetant directement sur un mur blanc, vous risquez d’être déçu.

N’oubliez pas les autres caractéristiques principales

Si vous allez projeter dans des environnements très lumineux, vérifiez bien la puissance lumineuse, mesurée en ANSI Lumens. Le contraste est aussi très important pour les utilisations en home cinéma et obtenir les meilleurs noirs. Enfin la connectique et le niveau de bruit de l’appareil sont des éléments sur lesquels il faudra s’attarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *